Christian Perrot

MA NEF DE L'IMAGINAIRE

acceuil ... ... ... bio-bibliographie ... ... ... mes textes


PLANETE INHOSPITALIERE


Genre : Nouvelle /Science-Fiction - Aventure/

Parution : 2011

Editeur : Rivière Blanche

Publication : Dimension Jimmy Guieu

Illustration : Patrick A. Dumas

ISBN-13 : 978-1-935558-79-8


Extrait :

"La vaste plaine s'étendait jusqu'à l'horizon. Couvert de hautes herbes jaunâtres, le sol n'était visible nulle part. Partout, aussi loin que puisse porter le regard sous le ciel cuivré, la végétation s’avérait uniforme.

Au milieu de cet océan végétal, un Pétibulator avançait pesamment de sa démarche dégingandée. Ce véhicule d'exploration ressemblait à une immense araignée d'eau dont la coupole, abritant le poste de commande, se trouvait juchée sur six « pattes » métalliques à plusieurs articulations. De puissantes griffes terminaient ces appendices artificiels, lui permettant d'affronter toute sorte de terrains.

Sous la verrière, deux hommes scrutaient les instruments de bord et leur environnement. De nombreux écrans rapportaient des vues extérieures dans toutes les directions. Scanners et radars émettaient les résultats de leurs recherchent régulières. D'autres appareils procédaient automatiquement à des analyses d'air, de végétation ou de roche.

Un court signal sonore retentit dans l'habitacle, suivit rapidement par le visage d'un autre homme sur un écran spécifique. Une voix forte accompagna l'image :

– Capitaine Rankins à Découvreur I ! Philip, vous me recevez ?

– Philip à l'intercom ! Nous vous recevons haut et clair capitaine !

– Où en êtes vous ?

– Rien à signaler ! Nos analyses confirment celles des sondes téléguidées ayant atterri hier. L'atmosphère est respirable et la pesanteur très proche de l’optimum Humain. Le sol est composé des roches habituelles sur ce type de planète. La seule aberration est l'absence totale de faune. Il semble n'y avoir rien de vivant en dehors de ces herbes. Le paysage est plutôt monotone, mais je pense qu'une base coloniale pourrait se développer ici !

– Bien reçu ! Poursuivez votre route. D'après nos relevés topographiques, vous allez bientôt rencontrer des montagnes. Voyez si la flore varie là-bas ! Terminé !

Dans la passerelle de commande du vaisseau spatial posé dans la plaine à bonne distance, le capitaine coupa la transmission.

Autour de lui, les trois hommes d'équipage s'affairaient sur une multitude d'écrans, voyants, manettes et touches de toutes sortes. L'un d'eux, un géant roux portant l'insigne de lieutenant, fit pivoter son siège anatomique vers son supérieur :

– Capitaine, les derniers relevés sont terminés ! Si Philip et Ruby ne trouvent rien de nouveau dans les montagnes, on pourra classer cette planète dans la liste des habitables pour l'espèce humaine. Un nouveau pas dans notre découverte de la galaxie !

– Pas si vite, Jos ! Vous savez comme moi qu'il faut plus de deux jours d'études pour classifier un nouveau globe. Même si notre rapport indique une possible exploitation, d'autres vaisseaux viendront ici. L’empire ne prend pas de risques inutiles avec le matériel de colonisation. Il coûte bien trop cher. De plus...

Un appel soudain coupa l'explication du capitaine. Une voix affolée jaillit du communicateur de bord :

– Ceci est un appel de détresse ! Nous sommes...

Un horrible bruit de métal torturé ricocha entre les murs de la passerelle. Un instant plus tard, des grésillements remplacèrent le silence de stupeur de l'équipage. [...]"



Christian Perrot - 2017 - Tout droits réservés - Contact : contact.christianperrot@yahoo.fr